L’esthétique, un secteur porteur et florissant pour l’économie des nations

au 20em siècle

Le marché de l’esthétique et des soins corporels est en pleine expansion dans le monde et particulièrement en France. Il emploie des milliers d’acteurs et constitue un secteur d’investissement avec des revenus considérables. Il se décline sous plusieurs dimensions aussi attractives les unes que les autres.

État des lieux du marché de l’esthétique, et de la beauté en France à l’échéance 2019

La problématique des soins corporels loin d’être le seul apanage des femmes est une question d’intérêts pour tous, quelle que soit la tranche d’âge ou la catégorie socioprofessionnelle.

La vitalité du secteur se démontre par ces données chiffrées qui se résument comme suit :

  • Environ 54 000 unités de production déployées dans toute la France ;
  • 75 000 postes pourvus ;
  • Avec plus de 2,7 milliards d’Euros d’investissements.

Les différents sous-secteurs concernés avec leur taux de contribution se résument comme suit :

  • Les soins liés aux ongles : 15 % ;
  • Le maquillage 8 % ;
  • Les soins du visage 8 % ;
  • Les soins corporels 10 % ;
  • Les soins d’épilation 59 %.

Certaines réalités sont en déphasage avec certaines performances globales notamment les rémunérations individuelles des employés qui sont faibles. La création d’entreprises sous la monture de franchises apparait telle une opportunité à la fois bénéfique pour les employés et les employeurs.

État des lieux sur le secteur du Cosmétique en France à l’échéance 2019

La France tient une place incontestée dans le secteur du cosmétique avec la quinzaine de milliards d’euros d’investissement annuel. Cette réalité est boostée par certaines pratiques individuelles de la population française qui consacre 10 % du budget de consommation aux dépenses cosmétiques. Le secteur de la distribution cependant est en déclin. 

Pour les achats de produits cosmétiques, les réseaux de parfumeries et les grandes surfaces sont prisés respectivement pour l’acquisition des produits de maquillage et des produits pour soins de visage. Les Boutiques spécialisées quant à elles sont en nette régression dans les statistiques de vente.

Le recul observé dans le réseau de distribution peut constituer une opportunité d’affaire pour toute personne désireuse de se lancer dans le cosmétique. Vous pourrez constituer une franchise pour démarrer votre activité. Ce mode de création d’entreprises est beaucoup plus prolifique en résultats.

Le marché de la beauté et des soins corporels concerne à la fois les ongles, le regard et l’esthétique d’une façon générale. Quoique cela puisse paraitre inimaginable, certaines projections créditent le marché de la beauté des ongles de 15 milliards de dollars d’investissements à l’horizon 2024 avec l’Europe en tête. Ce secteur tient la vedette en France en matière d’esthétique. Le secteur de la beauté du regard connait également un net développement avec l’expérimentation en franchise. Le volet esthétique s’approprie une dimension écologique avec des concepts respectueux des normes de l’environnement notamment l’esthétique bio.

L’esthétique au naturel et au service du social

Certaines études scientifiques ont révélé l’existence de substances et composantes potentiellement dangereuses telles la silicone, les sulfates et autres dans des produits cosmétiques. Il convient à ce titre de développer une nouvelle dimension de l’esthétique au service du bien-être.

Par ailleurs, un concept esthétique à vocation sociale s’est développé dernièrement dans l’hexagone. Il s’agit de l’onco-esthétique. Il consiste à pallier les pertes de cheveux de personnes cancéreuses ou les cas de dessèchements de la peau et autres déficits esthétiques de personnes atteintes de certaines pathologies. L’Oréal et bien d’autres associations ont pris le lead de cette campagne à vocation humanitaire et sociale.